Loading ...
Loading ...
Loading ...
20-06-2015

Lutsenko le plus fort, Pinot cède encore du terrain

Le Kazakh Alexey Lutsenko (Astana) s'est imposé en battant au sprint le Belge Jan Bakelants lors de la 8e étape du Tour de Suisse à Berne. Thibaut Pinot (FdJ) reste maillot jaune mais il a perdu 3''.

Alexey Lutsenko est un prodige du cyclisme. Champion du monde junior sur route en 2011 et champion du monde sur route M23 l'année suivante à Valkenburg (PB), le Kazakh (22 ans) va sans doute faire parler de lui au niveau de l'élite. Il a été particulièrement impressionnant dans cette étape qui tournait autour de la capitale.

Il faisait partie de la grande échappée du jour de dix-neuf coureurs où l'on retrouvait aussi les Suisses Michael Albasini, Jonathan Fumeaux et Danilo Wyss ainsi que le Français Warren Barguil, le mieux placé au classement général (19e à 4'52''). A 19 km, Lutsenko a attaqué. Seul le Belge Bakelants a pu prendre sa route mais avec une grande difficulté.

Lutsenko a avalé les deux dernières côtes du circuit sans pouvoir compter sur l'aide du coureur de l'équipe AG2R. Derrière, un groupe de huit coureurs a tenté de revenir avec Albasini, Wyss et Barguil. Mais le Kazakh était trop fort. Il n'y a même pas eu de sprint avec Bakelants, le Belge laissant la victoire à Lutsenko sans lutter.

Dans le peloton arrivé plus de 2' plus tard, Pinot a concédé pour le troisième jour consécutif des secondes à ses adversaires directs pour la victoire finale. Le coureur de la FdJ a perdu 3'' dans une cassure. Au classement général, il ne compte plus que 34'' d'avance sur le Gallois Geraint Thomas et 1'24'' sur le Néerlandais Tom Dumoulin, ses deux plus sérieux opposants dans le dernier contre-la-montre de dimanche.

La 9e étape se disputera sous la forme d'un contre-la-montre de 38 km sur la même boucle que celle empruntée par les coureurs pour l'étape du jour. " Vraiment, il n'y aurait pas pu avoir pire pour moi comme circuit de contre-la-montre, relevait Pinot en conférence de presse. Des virages sans arrêt, des îlots directionnels, des descentes techniques, comment voulez-vous trouver un rythme avec tout ça." A la question de savoir s'il miserait 5000 euros sur son succès, il a répondu sans hésiter: "Oui." "Aujourd'hui, j'avais de mauvaises jambes. Ce sont les aléas d'une course par étapes. Dimanche, j'espère que je serai dans un bon jour."

Trouvez les résultat de la 8ème étape ici

Trouvez les images ici

share this page