A la surprise générale, Rigoberto Uran
12. juin 2021

Countdown

Jour(s)

:

Heure(s)

:

Minute(s)

:

Seconde(s)

Presque personne n’avait compté avec Rigoberto Uran (COL) comme vainqueur du contre-la-montre du col de l’Oberalp entre Sedrun et Andermatt. Le Colombien de 34 ans s’est clairement imposé avec 40 secondes d’avance sur Julian Alaphilippe (FRA) et 54 secondes sur Gino Mäder (SUI). Richard Carapaz (Ecu/4.) Aasauvé la tête du général de 17 secondes.

Il y a 14 ans, Uran remportait la 8ème étape du Tour de Suisse (Innertkirchen – Schwarzsee) en tant que jeune professionnel. Après cela, on a moins entendu parler du Sud-Américain par moments. À Andermatt, il a célébré son premier triomphe en quatre ans. “Une merveille? Peut-être pas, mais au moins une surprise pour moi aussi. Avec le chef d’équipe, j’ai décidé d’utiliser la machine de contre-la-montre avec une roue à disque à l’arrière. Cette décision s’est avérée tout à fait correcte », a déclaré Uran, qui avait clairement réalisé le meilleur temps intermédiaire sur l’Oberalp.

Dans ce contre-la-montre spectaculaire, les Suisses Gino Mäder et Stefan Küng (10e) se sont classés dans le top dix. Le champion d’Europe de cette discipline était satisfait de ses efforts : « Au début, c’était plutôt bien pour moi. Puis j’ai réalisé que je ne suis pas un grimpeur. Mais ce n’est pas exactement une nouvelle”.

Le premier au général, Richard Carapaz, n’a pas laissé la plus heureuse impression. L’ascension vers l’Oberalp n’était apparemment pas assez raide pour le vainqueur du Giro 2019. Désormais, tout s’enchaîne dimanche pour un duel entre deux Sud-Américains. “Avec mon équipe, je défendrai le maillot de leader de toutes mes forces”, a déclaré Carapaz. “La grande bataille pour la victoire finale aura lieu dans la Tremola, et j’aurai mon mot à dire”, a précisé Uran.

Recent posts