Juul Jensen a surpris tout le monde
12. juin 2018

Countdown

Jour(s)

:

Heure(s)

:

Minute(s)

:

Seconde(s)

Sous la pluie, Christopher Juul Jensen (MTS/DEN) a surpris en remportant l’étape de Gstaad.

Le Danois, qui a grandi en Irlande, était déjà l’un des coureurs les plus actifs lors de la phase finale de la troisième étape à Gansingen lundi. De l’Argovie à l’Oberland bernois, Juul Jensen a rejoint le groupe d’évasion décisif. Il a finalement été le seul coureur à parcourir la totalité des 189 km de la ligne d’arrivée.

“Je suis un peu surpris. Mais j “ai passé une excellente journée. J’ai bien terminé le Giro d’Italia et je profite évidemment de la bonne forme que j’ai eue là-bas”, s’est réjoui Juul Jensen à l’arrivée.

Il a toujours rêvé de terminer une course en solitaire, a déclaré Juul Jensen, qui a remporté le Tour du Danemark en 2015 et est devenu champion du contre-la-montre danois la même année. Lorsque le groupe d’évasion avait encore 2 minutes d’avance sur l’arrivée, à 20 km de l’arrivée, il avait commencé à croire que le succès n’était pas impossible.

Dans le groupe de tête de six coureurs, l’équipe AG24-La Mondiale était représentée par le champion suisse sur route Silvan Dillier et par Nans Peters (FRA). Mais la supériorité numérique n’a pas conduit au succès. Peters a attaqué à Saanenmöser, mais Juul Jensen ne devait pas être secoué. Et Dillier s’est retrouvé dans un dilemme, car il est compréhensible qu’il n’ait pas pu contrecarrer les intentions de son coéquipier. “Je suis déçu car j’ai bien mené et mes jambes ont suivi. Peut-être que nous jouions au mauvais poker”, l’Argovien n’a pas fait de son cœur un puits de tueur.

En principe, le leader général Stefan Küng a passé une journée tranquille. Mais : “Il y avait toujours quelque chose à faire – mettre une veste de pluie, laisser ses vêtements dans la voiture de l’équipe. Notre objectif n’était pas nécessairement de fournir les fugitifs. Mais lorsque les assistants des équipes de sprinters ont appuyé sur le rythme, cela ne peut évidemment pas avoir été gênant”.

Au sein de l’équipe BMC Racing Team, Richie Porte (AUS) est toujours le pilote qui devrait remporter le classement général. Lors de la première ascension du Tour de Suisse, mercredi à Loèche-les-Bains, Stefan Küng ne se laissera pas facilement pousser à la deuxième ligne : “Bien sûr que je me bats pour défendre le maillot de leader.” Détail

Recent posts