Le Tour de Suisse Women 2021 est menacé
1. avril 2021

Countdown

Jour(s)

:

Heure(s)

:

Minute(s)

:

Seconde(s)

Les préparatifs du Tour de Suisse Women sont bien avancés. Mais il n’est pas encore sûr que le peloton des participantes prenne le départ de Frauenfeld au début du mois de juin. Une situation due principalement au très lent processus de récupération des fonds de la Confédération pour les Championnats du monde sur route 2020 annulés à Aigle-Martigny.

Le programme du premier Tour de Suisse Women est déjà très clair. Une course de deux étapes est prévue le week-end des 5 et 6 juin dans le cadre du Tour de Suisse masculin. Il est prévu d’accueillir les meilleures équipes du monde avec les meilleures athlètes de la planète ainsi qu’une sélection de l’équipe nationale suisse. Le cyclisme féminin recevrait ainsi une plateforme qui s’agrandirait ainsi petit à petit avec les années. L’objectif est que cet événement sur deux jours soit encore développé pour en faire une course World Tour plus longue à moyen terme.

Des ambitions soutenues par des personnalités du monde politique, social et sportif. Les parties concernées sont d’accord pour que le financement soit assuré, entre autres, par les fonds de la Confédération alloués pour les Championnats du monde de cyclisme sur route 2020, mais qui n’ont pas été utilisés en raison de l’annulation des Mondiaux en raison du Covid-19. La conférence de presse du jour montre l’ampleur du soutien reçu, lequel peut avoir un effet positif sur le sponsoring.

Rien ne semblait pouvoir s’opposer à la première du Tour de Suisse Women. Mais l’épreuve est toujours menacée. Cela est dû au fait que l’on ne sait toujours pas quand et dans quelle mesure les fonds mentionnés seront reversés.

Compte tenu de la lenteur de la procédure de remboursement, les conseillères nationales Diana Gutjahr et Aline Trede ont déposé une motion demandant que la Confédération prenne en charge la garantie de déficit du premier Tour de Suisse Women et empêche ainsi son annulation prématurée. «Swiss Cycling a besoin de cette sécurité financière pour ne pas prendre de risque de s’attirer de graves ennuis en organisant ce magnifique projet», expliquent Diana Gutjahr et Aline Trede.

Thomas Peter, Directeur de Swiss Cycling, remercie cet engagement venu de la politique et de la société. «L’égalité des sexes est une priorité pour notre Fédération. Voilà un an et demi que nous avons créé le projet de promotion #fastandfemaleSUI, car nous avons un immense potentiel au niveau du cyclisme féminin, car nous voulons offrir quelque chose aux jeunes cyclistes femmes et car nous devons nous adapter aux réalités sociales.»

La garantie de déficit n’est pas encore prise en charge et la suite de la procédure est incertaine. Ce qui est certain en revanche, c’est qu’il n’est plus possible d’attendre beaucoup plus longtemps, car sinon les coûts seront élevés. «Nous devrons bientôt décider d’organiser le Tour de Suisse Women ou de l’annuler, et nous voulons l’organiser», déclare Patrick Hunger, Co-président de Swiss Cycling et Président du Tour de Suisse.

Recent posts