Loading ...
Loading ...
Loading ...
19-06-2019

Elia Viviani double la mise !

Sur la Place du Monastère d’Einsiedeln, Elia Viviani (ITA/DQT) a célébré son second succès d’étape sur le Tour de Suisse 2019. En se classant 2e, Peter Sagan (SV/BOH), a profité des bonifications pour porter à 14 secondes son avance au classement général sur son dauphin.

Sur les pavés recouvrant le centre d’Einsiedeln, le champion d’Italie sur route a fêté un succès ne souffrant pas la moindre discussion.  Le sprinter de DeCeuninck-Quickstep s’est porté en tête du peloton dès le dernier virage et a facilement contenu le rush final de Peter Sagan, obligé d’engager une course-poursuite à quelque 1500 mètres de la ligne d’arrivée pour compenser une position pour le moins défavorable.

«En fin de compte, la tâche s’est révélée facile pour moi. Mes coéquipiers avaient mis les petits plats dans les grands pour m’offrir ce desssert», a déclaré Elia Viviani, qui a ainsi offert à son groupe sportif belge sa 39evictoire de la saison.

«Les consignes données à mes coéquipiers étaient de me placer en première ou en deuxième position pour aborder dans les meilleures conditions la courbe finale. Ils ont réussi à résoudre l’équation à mon entière satisfaction. La qualité de mes coéquipiers est l’une des raisons pour lesquelles je me sens si à l'aise dans cette équipe», a encore ajouté le vainqueur du jour qui souhaite terminer le Tour de Suisse car selon lui «il n'y a pas de meilleure préparation en vue du Tour de France».

Michael Matthews (AUS/SUN) avait bien gagné deux secondes supplémentaires au classement Search.ch lors d’un sprint dans la localité de Gross (SZ), ce qui lui avait permis de se rapprocher de 8 secondes au classement général de Peter Sagan. Toutefois, sur la Place du Monastère, Matthews s’est contenté de la cinquième place. Une belle occasion manquée puisque, en cas de victoire, il aurait pu déposséder Peter Sagan de son maillot jaune grâce aux 10 secondes de bonification accordées au vainqueur.

Avant d’affronter les étapes de montagne, Stefan Küng (SUI/GFC) avait envie de fêter un succès d’étape. Le Thurgovien s’est échappé dès le départ en compagnie de Fabien Grellier (FRA/TDE) et Matej Mohoric (SLO/TBM). En vain car les quelque 3 minutes d’avance n’ont pas suffit au triopour mener à bien leur tentative. Lors de l’ascension de Sattel, Grellier et Küng ont dû rendre les armes alors que Mohoric est parvenu à résister jusqu’au Sihlsee. Le dernier des Mohicans avait tout de même parcouru 163 km en tête avant de voir le peloton des favoris fondre sur lui.

share this page