Loading ...
Loading ...
Loading ...
21-01-2019

Le Tour de Suisse attribue à nouveau trois wild cards

L’équipe américaine Rally UHC Cycling (RLY), l’équipe française Direct Energie (TDE) et une sélection de l’équipe nationale suisse (Swiss Cycling) bénéficient cette année des wild cards tant prisées.

Pour l’édition 2019 de la fameuse course cycliste suisse, l’organisatrice du Tour de Suisse InfrontRingier attribue deux wild cards à des équipes continentales professionnelles, mais aussi à une sélection de Swiss Cycling, en guise de nouveauté. Avec les 18 équipes engagées de l’UCI WorldTour, ce sont par conséquent 21 équipes de 7 athlètes chacune qui disputeront le Tour de Suisse 2019. 

Rally UHC Cycling

L’équipe américaine gérée par Circuit Sport est active depuis 2007. Elle a décroché le statut d’équipe continentale professionnelle la saison dernière. UnitedHealth Group, le leader mondial du secteur de la santé, sponsorise l’équipe.
Ce ne sont pas que des hommes qui prendront le départ vêtus des maillots orange particulièrement voyants, Rally UHC disposant en effet aussi d’une équipe féminine d’élite.

La saison dernière, Colin Joyce a attiré l’attention sur lui-même et sur UHC Cycling en remportant une étape à l’Arctic Race of Norway et en décrochant une troisième place dans le classement général. En la personne de Brandon McNulty, champion du monde junior du contre-la-montre 2016, Rally UHC possède l’un des grands jeunes espoirs américains dans son équipe.

En outre, les ambitieux Américains peuvent désormais compter sur un capitaine de route chevronné avec Svein Tuft (précédemment chez Mitchelton-Scott) pour la saison 2019. Le Canadien a déjà porté le maglia rosadu Tour d’Italie (2014) et s’est lancé dans le Tour de Suisse en 2015.
Il est par ailleurs l’un des principaux protagonistes du documentaire «Wonderful Losers» nominé aux Oscars.

Direct Energie

L’équipe française qui se présentait sous le nom d’Europcar jusqu’à il y a quatre ans entame déjà sa 19esaison depuis sa création en 2000.
Comme les deux années passées, l’équipe continentale professionnelle française prendra cette année encore le départ du Tour de Suisse en possession d’une wild card.

Emmenée par son leader Lilian Calmejane, puncheur grimpeur qui s’alignera pour décrocher une victoire d’étape, l’équipe sera une fois de plus très offensive.

La structure française s’est d’ailleurs renforcée à l’international à l’intersaison avec les arrivées de Niki Terpstra (anciennement chez Quickstep), Pim Lightart, et Niccolo Bonifazio qui vient d’apporter au Team la 1èrevictoire de la saison 2019 sur les routes du Gabon.

Swiss Cycling

Un changement de règlement décidé par l’UCI dans le cadre des championnats du monde sur route à Innsbruck permet à une sélection de l’équipe nationale suisse de participer au Tour de Suisse.

L’épreuve permettra ainsi aux jeunes athlètes qui n’ont pas encore été admis dans une équipe renommée de faire leurs preuves dans l’espoir d’être sélectionnés. Les cyclistes ambitieux n’ont généralement l’occasion d’accumuler de l’expérience lors de tours de première catégorie que s’ils sont liés par contrat à une équipe continentale professionnelle et que celle-ci décroche une wild card. 

Il est probable que l’équipe sera composée d’un mélange d’athlètes talentueux de moins de 23 ans et de coureurs d’élite plus jeunes qui n’ont pas encore pu se faire une place prestigieuse en compétition cycliste. Danilo Hondo, l’entraîner national sur route, se réjouit du nouveau temps fort du calendrier: «Il est extrêmement important que nous offrions à nos jeunes athlètes l’occasion de se mesurer les uns aux autres au plus haut niveau lors de cette magnifique course.»

share this page