Loading ...
Loading ...
Loading ...
15-06-2018

Nairo Quintana fait le spectacle

Grimpeur hors-pair, Nairo Quintana a rallié Arosa en vainqueur, terme d’une étape jugée au sommet après une belle performance.

Déjà parti à la sortie de Coire, le Colombien a décidé de pousser Richie Porte (BMC/AUS), le porteur du maillot jaune, dans ses derniers retranchements. Nairo Quintana a rapidement pris une avance de 30 secondes sans jamais pouvoir l’accentuer. Lors des 25 derniers km, une belle course poursuite s’est engagée entre le Sud-Américain, seul à donner le tempo et son adversaire australien, qui lui, a bénéficié de la précieuse aide de son coéquipier et champion olympique Greg van Avermaet (BEL). Mais dès Litzirüti, c’est un mano à mano qui s’est instauré Quintana et Porte.

Sur la ligne d’arrivée jugée aux bords de l’Obersee, l’écart n’était que de 22 secondes. Nairo Quintana (MOV/COL) a tout de même progressé au deuxième rang du général même si c'était secondaire. Après sa première victoire de la saison, le Colombien a insisté sur ses sensations. «Pour moi, cette arrivée au sommet était en fait un grand test en vue du Tour de France. Cette victoire m’a confirmé que j’étais à un bon niveau. Je suis sur la bonne voie pour arriver au top au départ du Tour de France, mon grand objectif de la saison.»  Le vainqueur Giro 2014, du Tour de Romandie 2016 et aussi de la Vuelta de la même année vient ainsi enrichir la liste des vainqueurs de prestige sur une étape du Tour de Suisse.  

Les observateurs ont pu croire que Richie Porte, après son forcing sur les hauteurs de Litzirüti, avait présumé de ses forces et s’était mis en surrégime. L'Australien s’est certainement réjoui de voir Jakob Fuglsang (AST/DEN) arriver à sa hauteur dans les derniers kilomètres pour donner le rythme. «Oui, à la fin j'ai vraiment souffert. J'ai littéralement explosé», a confessé le porteur du maillot jaune, pas vraiment avare de mots élogieux à l'adresse de Nairo Quintana. «Il a fait un super boulot. Je le félicite pour son succès.»

«Je me suis arraché car cela a été très difficile» a ajouté Richie Porte, qui n’est pas arrivé à prendre le temps d’admirer le magnifique panorama offert par les montagnes avoisinantes. «Qui sait si je ne vais pas, peut-être, revenir un jour en tant que touriste à Arosa.» Et bien qu'il ait réussi à accentuer son écart sur d'autres adversaires au classement général, le porteur du maillot de leader ns’est refusé de parler déjà de victoire au classement général final. «Nous effectuerons les comptes le dernier jour. Avant de passer la dernière ligne d’arrivée, je ne pense pas qu’il soit approprié de parler de la News-Detailvictoire finale.»

 

share this page