Loading ...
Loading ...
Loading ...
25-11-2016

«Pas de Tour de Suisse sans parc automobile»

Le directeur technique du Tour de Suisse, Kurt Betschart, est responsable de chaque véhicule utilisé sur le tour. Une responsabilité qui implique un plan directeur logistique.

«Il n'y aurait pas de Tour de Suisse sans parc automobile», résume Kurt Betschart. Personne d'autre ne connaît mieux que lui le parc automobile du Tour de Suisse, lui qui en planifie toute la logistique de par sa fonction de directeur technique. «En fait, le Tour de Suisse est un immense cirque qui se déplace presque tous les jours de ville en ville pendant neuf étapes.» A la place des éléphants et des trapézistes, on retrouve des acrobates d'un genre particulier. Huit cyclistes professionnels par équipe, et un total de 18 à 24 équipes. Ils sont accompagnés par des douzaines de conseillers et de mécaniciens, de plusieurs centaines de journalistes, de nombreux supporters, un nombre important d'animateurs et bien entendu le staff du TdS.

100 véhicules du groupe Amag

L'organisateur du tour InfrontRingier a besoin de véhicules pour transporter toute l'infrastructure dans les villes étapes et tout au long du parcours, mais aussi pour les quelque 250 membres du staff. Beaucoup de véhicules. Le Tour de Suisse travaille depuis de nombreuses années en partenariat avec le groupe Amag. C'est lui, respectivement Ŝkoda et Europcar, qui fournit 100 véhicules au Tour de Suisse. «J'apprécie la collaboration professionnelle avec Ŝkoda et Europcar», déclare Kurt Betschart. Il reçoit en automne un peu après le débriefing annuel une liste provisoire des véhicules. Ŝkoda met 20 véhicules à disposition et le deuxième partenaire Europcar 80. «Grâce à notre bonne présence télévisuelle lors du tour, Ŝkoda présente toujours son tout dernier modèle.» Par exemple, l'année prochaine, le nouvel SUV Ŝkoda KODIAQ sera utilisé. Outre de nombreuses voitures, Europcar fournit à Kurt Betschart en grande partie des transporteurs employés pour le transport de personnes et de matériel de taille moyenne.

Camion Transport ne laisse rien au hasard

Pour les transports volumineux et lourds, Kurt Betschart fait confiance depuis des années au partenaire Camion Transport qui met à sa disposition un total de neuf semi-remorques. Ces dernières permettent de transporter le matériel directement d'un point A à un point B. Camion Transport ne laisse ici rien au hasard. Par exemple, une semi-remorque supplémentaire a été mise à disposition pour un essai sur route pour se rendre à la ville étape Carì de cette année, située bien au-dessus de la Léventine tessinoise. Accompagné par la police cantonale tessinoise, la société de transport et Kurt Betschart avaient vérifié des mois avant l'événement si une semi-remorque pouvait passer par ces étroits lacets escarpés (cliquez ici pour lire l'article et voir les photos sur cet essai sur route). C'était un travail très minutieux. Kurt Betschart était toutefois soulagé un fois l’essai achevé: «Tout a bien marché et nous avons pu nous occuper du reste de la planification de l'étape.» Les véhicules de transport pour le Tour de Suisse Challenge, la course grand public qui a lieu en quatre étapes sur le parcours original des coureurs professionnels, proviennent aussi de l'entreprise Camion Transport.

Hostettler, importateur Yamaha très engagé depuis des années

Kurt Betschart est également ravi de la «super collaboration» avec la société Hostettler AG qui est notamment l'importateur général de Yamaha en Suisse. Chaque année, le service de sécurité du Tour de Suisse est équipé de 34 motos Yamaha. «Avec les motos pour les commissaires UCI, le ravitaillement et le Radiotour, nous disposons en tout de 45 motos », ajoute Kurt Betschart. Les motos avec les inscriptions sont remises aux conducteurs par l'importateur. «C'est un grand soulagement pour notre logistique», admet Kurt Betschart. Seuls les policiers du tour prennent leurs propres motos officielles de leur corps de police.

Une fois tous les véhicules attribués, Kurt Betschart peut déterminer ceux qui nécessitent d'être transformés pour la course. Ils seront équipés de haut-parleurs, d'un klaxon spécial à plusieurs sons, de gyrophares et parfois de phares spéciaux. Toute l'infrastructure de montage appartient au Tour de Suisse mais elle est toutefois stockée chez Amag dans le centre de remise de véhicules à Birrfeld. «Moyennant une rétribution, nous mettons par ailleurs ces structures à la disposition d'autres courses cyclistes.»

Les membres du staff viennent chercher leurs véhicules dans le centre de remise de véhicules trois jours avant le début de la course. C'est aussi le cas des chauffeurs de trajets VIP. «En 2010, nous avions fait appel pour la première fois à l'ancien champion Beat Breu en tant que chauffeur VIP», explique Kurt Betschart avec un sourire en se rappelant une mésaventure de l'ancien cycliste professionnel. «Il devait bien entendu aller chercher son véhicule à Birrfeld.» Or, apparemment, il n'avait pas bien lu les instructions. En effet, il s'est rendu en train à la ville de départ de Lugano et a attendu à la gare son véhicule avec son bagage. «En fin de compte, nous avons demandé à une personne d'aller chercher la voiture en Argovie et de parcourir 250 km pour le ramener à Beat Breu dans le Tessin.» Les solutions spontanées font aussi partie du plan directeur logistique de Betschart. 

share this page