Loading ...
Loading ...
Loading ...
17-06-2019

Victoire d'étape et maillot jaune pour Peter Sagan

Peter Sagan (SVK/BOH) a conjugué l’art à la manière pour s’imposer lors de la troisième étape menant de Flamatt à Morat. Avec sa 17e victoire d'étape signée sur les routes du Tour de Suisse, l'ex-triple champion du monde sur route a également endossé le maillot jaune de leader de l’épreuve.

«Je savais que je me devais d’être l'un des premiers coureurs a négocié l’ultime courbe située à quelque 200 mètres de l’arrivée. J’y suis parvenu. Après tout s’est révélé plus facile» a déclaré le vainqueur du jour non sans avoir laissé derrière lui d’autres grands noms du sprint tels Elia Viviani (ITA/DQT) et John Degenkolb (ALL/TFS). Le Slovaque a prouvé, une fois de plus, ses talents d’artiste sur un vélo de course. «Techniquement difficile, une telle arrivée est une aubaine pour moi» avait déjà annoncé Peter Sagan avant le départ.

A 19 km de l'arrivée, Peter Sagan s’est pourtant vu contraint de changer son vélo. Suite à contact avec Elia Viviani, quelques rayons de sa roue avaient cassé. «Non, il n'y avait pas lieu de paniquer. J’avais un coéquipier en ma compagnie pour m’aider et nous avons très facilement réussi à effectuer la jonction avec le peloton» a expliqué l’homme du jour avant de parler du maillot jaune de leader. «C’est un grand honneur pour moi. Et nous allons essayer de le défendre ces prochains jours, mais certainement pas jusqu’au terme du Tour de Suisse».

Bert-Jan Lindemann (NED/TVJ), Willem Jakobus Smit (RSA/PTG), Ryan Anderson (CAN/RLY) et surtout Simon Pellaud ont été les grands animateurs de l’étape. Le Valaisan de l’équipe de Suisse a mis le feu aux poudres dès le le départ pour passer la bagatelle d’environ 154 km en tête de la course avant d’être repris dans le final. Le quatuor a toujours été sous le contrôle des équipes de sprinters puisque l’avance maximale n’a jamais dépassé les 3’40’’.

share this page