Portrait d’hiver 1/4 – Michael Albasini
29. novembre 2017

Countdown

Jour(s)

:

Heure(s)

:

Minute(s)

:

Seconde(s)

Michael Albasini, multiple vainqueur d’étapes du Tour de Suisse et spécialiste des classiques de printemps, nous raconte ce mois-ci comment il s’entraîne en hiver et son truc contre les pieds froids.

Tour de Suisse : Qu’avez-vous fait après votre dernière course ? Y a-t-il même quelque chose comme un hors saison dans le sport de course d’aujourd’hui ?

Michael Albasini: La basse saison s’est fortement déplacée en octobre pour moi. Le Tour de Lombardie est ma dernière course au calendrier depuis quelques années maintenant. Cela correspond parfaitement au début des vacances d’automne de mes enfants. Le lendemain, je me suis envolé avec toute ma famille pour Majorque. Nous avions loué un finca là.

C’est pourquoi j’inscris toujours le 1er novembre comme début officiel de la formation.
Cette année, je n’ai même pas touché à mon vélo jusqu’alors.

TdS : Comment s’entraîner pendant les mois d’hiver froids et humides ?

M.A.: Tant que c’est sec, je conduis sur la route comme d’habitude. S’il est humide ou s’il neige, je passe au Quervelo. Comme ça, je peux tenir jusqu’à Noël. Puis ça commence quand même avec les camps de l’équipe dans un endroit chaud.

TdS: Avez-vous du mal à vous motiver pour les longs voyages à l’extérieur en hiver ? Ou bien vous esquivez le rouleau ?

M.A. : Non, pas du tout. Je n’utilise pratiquement jamais le rouleau, surtout pas pour les longs entraînements.
De temps en temps, je vais au Tessin pour deux sessions de formation.

TdS : Au cours de toutes ces années, avez-vous développé une astuce spéciale contre le gel des pieds ?

M.A.: Ignorer !

TdS: Vos coéquipiers sont dispersés à l’autre bout du monde chez eux – avec qui vous entraînez-vous pendant l’hiver ?

M.A.: Dans le passé, j’étais généralement en déplacement avec Ralph Näf tous les jours, mais depuis qu’il est devenu team manager, je suis surtout seul. Mais j’ai sur WhatsApp le groupe « Training Group East ». Il y a Küng, Schelling et Neff. De temps en temps, nous arrivons à nous entraîner ensemble.

TdS : Les footballeurs doivent être pesés par le médecin de l’équipe après les vacances de Noël – et vous ? Vous risquez de prendre du poids pendant les vacances ?

M.A.: L’entraînement ainsi que la gestion du poids sont sous ma propre responsabilité. Personne ne vérifie là-haut. J’apprécie cette liberté et je peux donc bien garder Noël.

TdS: Quel est l’objectif de votre première saison 2018 que vous vous fixez ?

M.A.: Je veux être au top de ma forme aux Ardennes Classics.

TdS: Un grand merci et nous vous souhaitons bonne chance !

Derniers articles