Richie Porte à la place de Stefan Küng
13. juin 2018

Countdown

Jour(s)

:

Heure(s)

:

Minute(s)

:

Seconde(s)

Au sein de l’équipe BMC Racing Team, le maillot de leader est passé de Stefan Küng à Richie Porte.

Lors de la première arrivée en montagne du tour à Loèche-les-Bains, Küng a très bien résisté pendant très longtemps. Puis le Thurgauer a dû la laisser se détacher à environ 4 km avant l’arrivée. Küng, avec le numéro de départ 13 sur le dos, n’a pas eu de chance dans l’ascension du Montana. Un autre coureur avait touché sa roue arrière, un changement s’imposait. Küng a dû se battre seul pour revenir sur le terrain. Les Suisses ont peut-être manqué de ces forces dans la montée finale. À l’arrivée, Küng avait un retard de 3:23 minutes.

Küng s’est rendu à Loèche-les-Bains pendant un certain temps sur la roue arrière de Richie Porte. L’Australien : « Il m’a dit qu’il avait aussi de meilleures jambes. » M. Porte, qui effectue son premier Tour de Suisse, s’est réjoui de pouvoir reprendre le Maillot jaune : « C’est un grand honneur pour moi. C’est un circuit reconnu, et en fin de compte, je roule pour une équipe suisse ». Compte tenu du programme final difficile, n’aurait-il pas été préférable de reprendre le maillot de leader à une date ultérieure ? Porte : « Non, ça ne change pas grand-chose. Nous devrons conduire de toute façon… » Et puis il y a un autre Maillot jaune que Porte veut conquérir, celui du Tour de France en juillet.

Sur les derniers kilomètres, rendus encore plus difficiles par le vent contraire, Mikel Landa (MOV/ESP) a été le malchanceux qui a été rattrapé à seulement 200 m avant l’arrivée après une avance en solitaire. « Pendant quelques instants après l’attaque de Landa, j’ai pensé que nous n’en aurions pas assez », a admis Diego Ulissi (EAU/ITA) après la 30e victoire professionnelle de sa carrière. L’Italien s’est également réjoui de son succès sur piste à Loèche-les-Bains pour une autre raison : « Je vis à Lugano depuis cinq ans, et le Tour de Suisse est également très apprécié au niveau international. Au sein de son équipe Emirates, Ulissi est également tête de série pour le classement général : « Avec un peu de chance, je peux me hisser parmi les dix meilleurs coureurs. Je ne peux pas courir pour la victoire finale. Certains adversaires sont plus rapides dans les montées et les contre-la-montre. »Détail

Derniers articles

ACTYVO – YOU VS. ANYBODY

3, 2, 1 ­­– Let’s ride! Dès la mi-septembre, l'application ACTYVO sera disponible au...