Victoire d’étape numéro 14 pour Peter Sagan – Caruso reste en jaune
14. juin 2017

Countdown

Jour(s)

:

Heure(s)

:

Minute(s)

:

Seconde(s)

Avec une supériorité étonnante, Peter Sagan (SVK/BOH) a remporté la 5e étape de Cevio devant Michael Albasini (SUI/ORS). Damiano Caruso (ITA/BMC) a étendu son avance au classement général en gagnant une seconde de bonus.

A l’issue de la plus longue étape de ce Tour suisse, longue de 222 km, Sagan a réagi à une avance précoce de Nikias Arndt (GER/SUN) qui n’a pas trouvé son rapide coéquipier Michael Matthews (AUS) sur sa roue arrière, mais a regardé avec stupéfaction Sagan le dépasser. Albasini a réagi à l’augmentation de la vitesse du double champion du monde sur route, mais quelques dixièmes de seconde trop tard.

À Berne, Sagen avait « seulement » atteint la deuxième place : « Peut-être ai-je trop souffert à Aargauerstalden. On ne sait jamais vraiment à la fin ». Cela a d’autant mieux fonctionné maintenant dans la vallée de la Maggia : « Je suis très heureux de ce succès. Notre équipe avait convenu avant le départ à Bex que c’était tout ou rien. L’équipe s’est sacrifiée pour moi, et je suis resté très concentré jusqu’aux derniers mètres.

Sur le trajet du Valais au Tessin, il avait en fait passé une mauvaise journée. Cependant, la pluie d’orage au début de la vallée de Maggia lui avait donné une nouvelle force, avoua Sagan : « Soudain, il s’est mis à courir. « Cette victoire me donne confiance dans le Tour de France. » Le Slovaque tentera à nouveau en juillet de conquérir le maillot vert du meilleur coureur aux points.

Le premier du classement général, Damiano Caruso (ITA/BMC), a passé une journée tranquille, qui a été rapide pour lui malgré la longue distance : « Nous avons mis un rythme élevé dès le départ. Ensuite, nous avons dû passer par les nombreux coins des Centovalli et la pluie d’orage est arrivée indemne. Et parce que l’autre meilleur du classement général n’a pas fait le moindre effort, j’ai obtenu un deuxième crédit pour la poussée intermédiaire à Maggia.

Caruso a une fois de plus fait l’éloge de ses coéquipiers, qui auraient fait un excellent travail pour lui. Pour l’étape royale de jeudi par le col du San Bernardino et de l’Albula avec l’arrivée à La Punkt, le cycliste professionnel sicilien s’est tenu à sa devise habituelle : « Je regarde de jour en jour. » Matthias Frank (SUI/ALM) a défendu sa 6e place au classement général, « car contrairement à mes attentes, j’avais de bonnes jambes.

Derniers articles

ACTYVO – YOU VS. ANYBODY

3, 2, 1 ­­– Let’s ride! Dès la mi-septembre, l'application ACTYVO sera disponible au...