Grâce aux femmes : Le Tour de Suisse au complet
21. juin 2022

Countdown

Jour(s)

:

Heure(s)

:

Minute(s)

:

Seconde(s)

Les derniers doutes se sont évaporés hier dans le pays d’Appenzell : le public était présent en rangs colorés au bord de la route pour accueillir le Tour de Suisse féminin le long des 124,2 kilomètres qui ont séparé Vaduz de Coire en passant par Gais. La fête du cyclisme du Tour des hommes s’est enchaînée sans transition avec la course des femmes. L’organisation prévoit maintenant une consolidation sur plusieurs années. Bilan intermédiaire avec la direction du Tour.

Sur le plan sportif, tout est ouvert avant le départ de la quatrième étape du Tour de Suisse Women. Le directeur sportif David Loosli a déclaré le matin de l’étape reine en direction de Lenzerheide : « Nous avons assisté jusqu’à présent à une compétition fantastique entre les meilleures coureuses. Le fait que la championne du monde en titre ait remporté hier la troisième étape de montagne à Coire à la photo-finish, après une phase finale spectaculaire, en dit long sur la qualité de la course. » Auparavant, la course en circuit, qui a donné le coup d’envoi le samedi soir, et le contre-la-montre individuel du dimanche à Vaduz avaient déjà suscité des réactions toutes positives. Ainsi, la championne du monde du contre-la-montre Ellen van Dijk (NL), absente, a écrit sur Twitter : « Great job @tds » ; le contre-la-montre du TdS est l’un des très rares du calendrier et elle regrette beaucoup de ne pas pouvoir y participer. « Keep up the great work ! » Après le départ de deux équipes hier suite à des tests Covid positifs, presque 80 coureuses prendront encore le départ cet après-midi pour parcourir les 98,5 kilomètres et 2293 mètres de dénivelé entre Coire et Lantsch/Lenz, à 1493 mètres d’altitude, en passant par le Prättigau et le col de Wolfgang. Dimanche, 18 équipes, dont la plupart des meilleures équipes du Women’s World Tour, étaient au départ à Vaduz, avec des coureuses de 23 nations de tous les continents.

Premier objectif atteint : l’UCI Women’s World Tour à partir de 2023.

L’année prochaine, le Tour de Suisse fêtera son 90e anniversaire. Comme le Tour national a dû être annulé certaines années pour cause de guerre ou de pandémie, la 86e édition de la course masculine – et seulement la troisième du Tour féminin – aura lieu à l’occasion de cet anniversaire. Ainsi, le National Tour arrive à maturité en termes de genre. La nouvelle autorité responsable du Tour a ouvert la voie à cette évolution au cours des deux dernières années. Le directeur du Tour Olivier Senn : « Pour nous, il était clair dès le début que nous voulions également établir le Tour de Suisse dans le calendrier World Tour des femmes. Après l’échec total de 2020, nous avons eu l’occasion de tester pour la première fois en 2021, dans les conditions difficiles de la pandémie, une course féminine au format court avec deux étapes. Cela nous a permis d’acquérir une première expérience précieuse, que nous avons maintenant utilisée pour organiser un tour de quatre étapes ». La semaine dernière, l’Union cycliste internationale (UCI) a confirmé que le Tour de Suisse Women passerait de la deuxième division de course au World Tour l’année prochaine. « Le fait d’avoir atteint cet objectif en deux ans en partant de zéro nous remplit de fierté », a déclaré Olivier Senn le matin avant l’étape reine entre Coire et Lenzerheide.

Consolidation en tant que parcours de course pour les femmes et les hommes

Il s’agit maintenant de créer une structure globale viable pour la course des femmes et des hommes : « L’année dernière, nous avons entièrement organisé la course des femmes sur la structure de la course des hommes. Cette année, nous avons fait un pas de plus et, après le week-end au Hub de Vaduz, nous avons conçu deux jours uniquement pour les étapes féminines ». Cette tentative comportait de nombreux risques, comme l’explique le directeur du Tour : « Nous n’avions aucun point de comparaison et donc aucune idée de la manière dont le public, les médias et les sponsors accueilleraient l’idée d’un Tour de Suisse pour les femmes ». Les observations et expériences faites hier sur le parcours à travers le pays d’Appenzell, la participation de chaînes de télévision de douzaine pays ainsi que les premiers retours de nos partenaires ont levé les derniers doutes. « Il est juste et important que nous ayons enfin réalisé le Tour des femmes. Il s’agit maintenant de consolider la course au cours des prochaines années et d’orienter toute notre organisation vers la réalisation d’un Tour de Suisse pour les femmes et les hommes. Nous nous préparons à un long voyage d’apprentissage avec nos bénévoles, les équipes, les autorités de la fédération, les villes-étapes et tous les autres participants. Maintenant, nous sommes prêts », a conclu Olivier Senn dans son bilan intermédiaire après le deuxième Tour de Suisse Women.

/ / /

Tour de Suisse, service médias: Ueli Anken | +41 79 638 18 18 | media@tds.ch

Letzte Beiträge